window._wp_rp_static_base_url = 'https://wprp.zemanta.com/static/'; window._wp_rp_wp_ajax_url = "https://petitloup.fr/wp-admin/admin-ajax.php"; window._wp_rp_plugin_version = '3.6.4'; window._wp_rp_post_id = '7028'; window._wp_rp_num_rel_posts = '5'; window._wp_rp_thumbnails = true; window._wp_rp_post_title = 'Le+cong%C3%A9+de+paternit%C3%A9+un+plus+pour+nous+les+papas'; window._wp_rp_post_tags = ['actualit%C3%A9s', 'cong', 'lui', 'royal', 'jour', 'sur', 'papa', 'de', 'dan', 'en', 'la', 'nouvel', 'tou', 'le', 'bien', 'ell']; window._wp_rp_promoted_content = true;

Le congé de paternité un plus pour nous les papas, enfin un ministre qui a pensé à nous, figurez vous que je devrai plutôt dire Madame la Ministre puisqu’il s’agit de Mme Ségolène ROYAL, elle a annoncé cette nouvelle mesure lors de la conférence sur la famille en Juin 2001. La disposition s’inspire du modèle Suédois qui est lui encore plus généreux puisque le papa peut bénéficier jusqu’à quarante jour de congés paternité. Enfin le dispositif Français moins avantageux que son modèle offre la possibilité de prendre 14 jours de congés, en fait l’augmentation est de onze jours car en effet antérieurement le nombre de jours était seulement de trois.

Dans quelles conditions prendre ce congés

Ce type de congés est possible pour tous les actifs qu’ils soient salarié mais aussi fonctionnaire où bien encore les salariés agricoles, tout le monde peut y prétendre même les chômeurs, cela en fait donc un congés pout tous les papas qui le souhaitent. La condition indispensable à remplir est que la filiation doit être établi, il est bien sur accordé au père à la naissance de son enfant et il doit commencer dans les quatre mois suivant la naissance de l’enfant. La durée du congés est de deux semaines soit quatorze jours calendaires. Attention, toutefois pour les salariés, le délai de prévenance est de un mois. En cas de naissance multiple le congés est porté à 18 jours.

Ma rémunération pendant mon congés paternité

Les indemnités journalières seront calculées et versées par la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM), le calcul se fera sur la même base que celle du congés maternité avec un plafond fixé à 3269 € (valeur 2017). Elles seront de 100 % du montant de votre salaire auquel sera soustrait les cotisations sociales et la CSG. Votre employeur pourrait éventuellement prendre en charge la différence de traitement si votre salaire dépassait ce plafond.

D'autres conseils à lire pour bébé